Le Message Islam

12 février 2019

"Réflexions sur la création"

 

السلام عليكم و رحمة الله و بركاته

 

بسم الله الرحمن الرحيم

 

"Réflexions sur la création"

Par ibn Al Qayyim Al-Jawziyya رحمه الله

Editions Dar al Muslim

Prix conseillé : 8 €

184 pages 

reflexions-sur-la-creation

 

Ce livre se divise en 84 petits chapitres. Chaque chapitre contient les réflexions du savant sur les choses qui nous entourent au quotidien, que ce soit les arbres, les feuilles, le vent, le blé, les animaux, les oiseaux, le corps humain etc. J'avoue avoir beaucoup aprécié le livre dès le début de sa lecture, puis chaytan m'a "taquiné" et j'en ai abandonné la lecture pendant quelques temps. J'ai repris sa lecture récemment et je comprend mieux la raison de sa "taquinerie". Ce livre est un véritable trésor, très enrichissant. J'y ai appris énormément de choses et je ne peux que vous conseiller sa lecture !

Ces réflexions font écho en nous et tout le long du livre, on se rend compte que nous sommes entourés de la création d'Allah, que ce soit la nature, les éléments etc. On ne voit même plus la beauté de ce qui nous entoure et pourtant..... Chacune des réflexions démontre la grandeur d'Allah et le pourquoi de chaque création. Un livre bluffant, qui ne fait que confirmer qu'Allah est bien le Créateur de toute chose. Par ailleurs, la sagesse d'Allah tient une grande place dans toutes Ses créations et ce livre nous permet encore plus de nous en rendre compte. El hamdoulilleh pour tous les bienfaits d'Allah à notre égard.

Certains chapitres m'ont vraiment marqué, comme les océans, les fourmis, le sexe des animaux, la face de l'animal, les poissons et leur grande quantité, entre le serviteur et le Seigneur etc. Je vous conseille d'aller découvrir toutes ces incroyables créations d'Allah par vous même...

En voici quelques extraits :

"Quand tu regardes un astre, tu as l'impression qu'il ne se déplace pas, alors que, dès le commencement de son émergence juqu'à son apparition totale, ce globe se sera élevé d'environ plus de cent fois la distance de la Terre"

"[...] si Allah ne retenait pas et ne contenait pas la mer, elle déborderait de la Terre. Celle-ci, par rapport à la mer, est comme une maison sur la totalité de la terre. Considère les merveilles de la mer et tout ce qu'elle contient en fait d'animaux de types, de formes, de tailles, de bénéfices, de préjudices et de couleurs différents. On y trouve même une bête aussi grosse qu'une montagne à laquelle rien ne résiste. Il y en a une autre dont on voit le dos qui passerait pour une île où les voyageurs font halte. Quand elle ressent le feu que ces derniers y allument elle bouge et c'est seulement alors qu'on prend conscience qu'il s'agit d'un animal !"

"Lorsque l'aube de la guidée se lève et le soleil de la mission prophétique commence à briller, l'armée des fabulateurs aux insufflations sataniques seront parmi les premiers défaits."

"[...] il y a les vents pousseurs qui font avancer le nuage devant eux. Ils le conduisent là où il a reçu l'ordre de se rendre pour y déverser son eau. Ceci fait, on lui assujettit les vents qui dissipent cette averse et qui la propagent dans l'air, afin qu'elle ne tombe pas d'une seule pièce. En effet, si elle descendait d'un coup, elle détruirait les habitations, les animaux et les plantes. Mieux, ils la dispersent pour en faire des gouttes. [...] Ne vois-tu pas comment l'anxiété et le souci font surface quand les vents tombent ?"

"... la valeur d'une chose tient à sa rareté. C'est pourquoi ceux qui se désintéressent le plus des savants sont les membres de sa famille et ses voisins, tandis que ceux qui souhaitent le plus profiter de leur savoir sont ceux qui habitent loin d'eux."

"De manière générale, le bienfait qu'on retire des dattes et des raisins est supérieur à celui dérivé de tout autre fruit. Les gens divergent quant au plus bénéfique et au meilleur des deux. (...) Pour trancher la question, il s'avère que, eu égard au milieu naturel dans lequel il est planté en quantité, le palmier est meilleur que le raisin. (...)"

 "(...) le prophète صلى الله عليه و سلم a interdit de consommer tout animal qui a des crocs et tout oiseau doté de serres (Muslim 1934 / Abu Daud 3803 etc.) du fait de leur méfait, de leur agressivité et de leur méchanceté. Le consommateur est semblable à ce qu'il consomme. Si l'homme se nourrit d'un tel animal, il finira par hériter de ses traits de caractère, de son agressivité et il lui ressemblera. Il a donc interdit sa consommation à l'ensemble de la communauté."

 "Puis, médite cete merveilleuse particularité dont sont caractérisés les bestiaux, les bêtes sauvages, les fauves et les autres bêtes. En dépit de leur grand nombre on ne voit presque aucun de leurs cadavres et ils ne sont pas si peu nombreux pour que ce soit un motif l'expliquant. Bien au contraire, on affirme même qu'ils sont plus nombreux que les humains. (...) Ils sont bien plus nombreux que les êtres humains et pourtant on ne voit presque pas un seul cadavre dans leur gîte, leur tanière, leur lieu de naissance, leur pâturage, leur route, leur point d'eau, leur abreuvoir, leur sanctuaire ou leur refuge, si ce n'est celui qui a été attaqué par un assaillant. (...) C'est la preuve que si la bête sent qu'elle va mourir et qu'elle peut encore se déplacer, elle se dérobe aux regards afin qu'on ne puisse avoir accès à son corps et enterre son cadavre avant qu'on ne la découvre. Neût été cela, le désert se remplirait de cadavres dont les odeurs vicieraient l'air. Les gens souffriraient alors de cette nuisance et les épidémies se propageraient par cette voie."

" Ne fait surtout pas fi de l'enseignement que recèlent des êtres aussi méprisables que la fourmi, le moustique ou l'araignée. En effet, l'enseignement le plus précieux provient de la chose la plus méprisable. Dédaigner un tel enseignement est, en fait, un héritage de ceux dont la raison réprouve les paraboles qu'Allah le Très Haut cite dans Son livre à travers la mouche, l'araignée, le chien et l'âne."

"Dans la création, il n'y a rien qui soit négligé, dépourvu de sagesse ou sans signification."

"Prends le Livre d'Allah ! C'est le remède efficace et la meilleure cure, et pourtant peu nombreux sont ceux qui y recourent pour se soigner ! (...) De même, bien des gens malades ont trouvé la guérison en faisant le rappel d'Allah, se tournant vers Lui, effectuant le retour vers Lui et en se réfugiant dans la prière ! Que de gens ont trouvé la guérison à travers le Coran ! Combien de fois a-t-il remplacé des médicaments qui n'arrivent pas à avoir le même effet que lui dans la guérison !"

"Dans Son livre, Allah n'a indiqué comme moyen de guérison que le Coran et le miel. Il s'agit par conséquent de deux cures. L'un guérit les coeurs des maladies, de leur fatigue, de leur égarement et de celles liées à leurs doutes et à leurs passions. L'autre guérit le corps de nombre de leurs affections, humeurs et maladies." 

"Celui qui chemine à travers les signes d'Allah en méditant Sa sagesse et Ses merveilleux attributs apprendra plus et acquerra davantage de science que celui qui demeure collé à sa place, installé dans le pays de ses habitudes et de sa nature, satisfait de la vie de ses congénères et ne désirant pour lui-même rien d'autre que d'être un des leurs. Il dit : Ils sont un modèle pour moi."

 

السلام عليكم و رحمة الله و بركاته

Posté par Le Message Islam à 11:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


07 février 2019

"Le Comble des Souhaits"

السلام عليكم و رحمة الله و بركاته

 

بسم الله الرحمن الرحيم

 

"Le Comble des Souhaits"

Par cheikh Sâlih ibn Abdul-Aziz Âl-Cheich رحمه الله

Editions Anas

Prix conseillé : 14 €

331 pages 

le-comble-des-souhaits

Ce livre regroupe 66 chapitres traitant complètement le Tawhid, plein de rappels et d'une grande sagesse...

Comment se présente chaque chapitre ? Tout d'abord le thème du chapitre est indiqué, par exemple "Concernant ceux qui façonnent des images d'êtres animés". Puis s'ensuivent des versets du Coran ou des hadiths en rapport avec ce thème. Puis, une liste des points à retenir. Enfin, chaque chapitre se termine par le commentaire de ces paroles.

Un extrait de la 4e de couverture : "Ce livre - Kitab ut-Tawhid - est un livre très important ; c'est pourquoi il est tout aussi important de lui accorder un grand intérêt, en le mémorisant, en l'étudiant et en méditant dessus, car on en a toujours besoin, où que l'on soit..."

Voici ce que dit le Cheikh au sujet de ce livre : "... tout le livre est une explication du tawhid, une explication de la formule "Lâ Ilâha ill-Allâh" et de ce qui s'y oppose, une clarification de ce qui est contraire au fondement du tawhid ou diminue de sa perfection, une clarification du polythéisme majeur, mineur, caché et celui lié aux propos, une clarification des implications du Tawhid - du Tawhid d'adoration - se manifestant par la reconnaissance des Noms et Attributs d'Allah, ainsi que ce que comporte le Tawhid d'adoration comme reconnaissance de la seigneurie d'Allah عز و جل."

Une fois de plus, un livre très fort, à lire et relire sans modération... J'ai eu beaucoup de mal à sélectionner les extraits tellement le livre en lui-même est riche en leçons et points à retenir...

En voici quelques extraits :

"Le verbe ATTESTER inclut plusieurs choses :

  • Premièrement : croire à ce que l'on prononce et atteste. Et une croyance n'en est une que si elle est basée sur la science et la certitude.
  • Deuxièmement : prononcer cette attestation
  • Troisièmement : l'annoncer et en informer autrui. On doit donc prononcer l'attestation car c'est une obligation, mais on ne peut dire d'une personne qu'elle atteste qu'à partir du moment où elle informe les gens de son attestation.

Ainsi, "j'atteste" signifie : je crois, je prononce, annonce et informe. Il faut que les trois notions soient regroupées."

"...si le serviteur se voue à un autre qu'Allah عز و جل, la perdition le cernera alors de toutes parts, car la dignité du serviteur, sa réussite, son succès, le caractère louable de son intention et de ses actions ne se réalisent qu'à condition qu'il soit attaché à Allah seul, que ce soit dans ses actes, ses propos, son avenir et l'éloignement des maux. Ainsi, c'est en Allah qu'il trouve toute l'attention dont il a besoin, et c'est en Allah qu'il trouve la joie. C'est à Lui qu'il est attaché, à Lui qu'il s'en remet, et c'est en Lui qu'il place sa confiance."

"Dans le recueil de hadiths authentiques (8/413), Abu Hourayra رضي الله عنه rapporte du prophète صلى الله عليه و سلم qu'il a dit : "Lorsqu'Allah décrète un ordre au ciel, les anges battent des ailes par soumission à Sa parole. Ils sont alors effrayés par [le son de cette parole] comparable au choc d'une chaîne de métal sur un rocher."

"L'exagération est donc la cause de tout mal, et [emprunter] la voie du juste milieu est la cause de tout succès et de tout bien."

"Le Prophète صلى الله عليه و سلم a été honoré par Allah de Son amitié proche. / L'affirmation claire que l'amitié proche (Khullah) est d'un degré plus élevé que l'amour (Mahabbah)."

" Le Prophète صلى الله عليه و سلم a dit [...] : Mais ce que je crains le plus pour ma communauté sont les meneurs prônant l'égarement. Si le feu de la guerre s'allume dans la communauté, il ne s'éteindra qu'au jour de la Résurrection. Et ce dernier n'arrivera qu'après qu'un des groupes de ma communauté aura rejoint les polythéistes, et que d'autres adoreront les monuments. Il apparaîtra en outre trente menteurs dans ma communauté, chacun d'entre eux prétendant être prophète. Or, je suis le sceau des prophètes et il n'y a pas de prophète après moi. Cependant, il ne cessera d'exister une partie de ma communuaté victorieuse dans la vérité. Ceux qui les trahissent ou s'opposent à eux ne leur causeront aucun préjudice, jusqu'à ce que l'ordre d'Allah عز و جل arrive." (Abu Dawud / Sunan 4252 - ibn Majah / livre des troubles 3952 - At Tirmidhi / Livre des troubles 2230)

"Ibn Mas'ud رضي الله عنه rapporte que le Prophète صلى الله عليه و سلم a dit : "Voulez-vous que je vous renseigne sur Al-Adh-h ? Il s'agit du colportage, [ou en d'autres termes] propager des propos entre les gens". (rapporté par muslim) : Al-Adh-h dans la langue arabe désigne plusieurs choses dont la sorcellerie. La ressemblance entre le colportage et la sorcellerie vient du fait que l'influence de la sorcellerie - engendrant la séparation de deux êtres aimés ou la réconciliation de deux êtres séparés - est une influence sur les coeurs. C'est donc une influence imperceptible et c'est exactement le rôle du colporteur qui sépare les êtres aimés en citant certains propos à l'un, et d'autres propos, à l'autre."

"[...] Le Prophète صلى الله عليه و سلم a dit : "Le meilleur des augures est l'optimisme...". [...] Quant à l'optimisme, il est conseillé d'en faire preuve, car il procure la sérénité, rassure, et efface la crispation insufflée et induite par satan dans le coeur du serviteur. Ainsi, lorsque l'individu ouvre à son coeur la porte de l'optimisme, il éloigne les effets néfastes de satan sur l'âme humaine".

"... Associer crainte et espoir est une obligation religieuse si l'on veut que l'adoration soit valide. Mais lequel des deux sentiments doit prévaloir dans le coeur ? C'est la crainte qui doit prévaloir dans le cas d'une personne en bonne santé et qui commet des péchés, et c'est l'espoir, dans le cas d'une personne malade dont la fin est proche, ou dans le cas d'une personne qui craint de mourir. Quant aux personnes vertueuses qui concourent au bien, les deux sentiments doivent avoir une intensité équivalente dans le coeur."

"On rapporte qu'Ibrâhîm An-Nakha'î détestait l'expression : "je cherche protection auprès d'Allah et auprès de toi." Il considérait par contre légitime de dire : "Je cherche protection auprès d'Allah, puis auprès de toi" en ajoutant : "Il faut dire : "Si ce n'avait été Allah, puis Untel" et ne dites pas : "Si ce n'avait été Allah et untel"."

"La complétude du Tawhid est atteinte lorsque le serviteur sait qu'il est dans le besoin face à Allah عز و جل et qu'il ne mérite rien de sa part. Bien au contraire, c'est plutôt Allah, le Seigneur, qui mérite l'adoration, le remerciement et la vénération de la part de Ses serviteurs qui doivent le mentionner et lui attribuer les bienfaits."

"Dans le recueil de hadiths authentiques, d'après Imran ibn Husayn رضي الله عنه : "Le prophète صلى الله عليه و سلم a dit : "les meilleurs de ma communauté sont ceux de ma génération, puis la génération suivante, puis la suivante, puis la suivante..." Imran dit : "Je ne sais plus si le Prophète صلى الله عليه و سلم a cité deux générations après la sienne ou trois" "...puis viendront après vous des gens qui témoigneront sans qu'on leur demande, qui trahiront et seront indignes de confiance ; ils feront des promesses pieuses qu'ils ne tiendront pas, et l'obésité apparaîtra parmi eux." (Al Boukhary 5/190)

Al Abbas ibn Al Muttalib رضي الله عنه a dit : "Le prophète صلى الله عليه و سلم a dit : "Connaissez-vous la distance séparant le ciel de la Terre ?". Nous répondîmes : "Allah et Son prophète sont les plus savants." Le prophète صلى الله عليه و سلم dit alors : "La distance les séparant est de 500 ans de cheminement, et entre chaque ciel et le suivant, il y a 500 ans, et l'épaisseur de chaque ciel est l'équivalent de 500 ans de cheminement. Entre le 7e ciel et le Trône se trouve une mer dont la distance séparant la surface du fond est équivalente à la distance séparant le ciel et la terre. Et Allah عز و جل est au-dessus de tout celà, et aucune des actions des Fils d'Adam (les êtres humains) ne lui échappe." (Rapporté par Abu Dawud 4723-4724-4725)

 

السلام عليكم و رحمة الله و بركاته

Posté par Le Message Islam à 10:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

24 septembre 2018

L'unicité de Dieu

السلام عليكم و رحمة الله و بركاته

 

بسم الله الرحمن الرحيم

 

"L'unicité de Dieu"

Par Mohammad ibn Abd Al Wahhab رحمه الله

Editions Al Qalam

Prix conseillé : 16 €

249 pages 

lunicité

 

Ce livre est d'une richesse exceptionnelle et nous démontre, une fois de plus, la supériorité, l'intelligence et la compréhension des savants par rapport à nous.

Ce livre est divisé en 67 chapîtres. Chaque chapitre traîte d'un sujet. L'auteur cite un ou plusieurs versets du Coran en rapport avec le sujet mentionné et/ou un ou plusieurs hadiths. Ensuite, il ressort les points essentiels de ce qui a été précédemment cité. Autant dire qu'ils comprennent beaucoup plus de choses que nous et voient ce que nous ne voyons pas. Qu'Allah les bénisse et les récompense par les plus hauts degrés du Paradis.

Je ne vous nommerai pas les 67 chapitres, mais il est question, entre autre, de Tawhid, shirk, sorcellerie, sacrifices, crainte d'Allah, adoration, juges etc.

Ce livre, selon moi, fait partie de ces livres de Tawhid que l'on peut lire et relire sans se lasser puisqu'ils sont la base et le pilier de notre religion : le tawhid.

En voici quelques extraits :

"Il (le Prophète صلى الله عليه و سلم) nous a interdit de visiter sa tombe d'une façon telle qu'elle compromette le tawhid, malgré le fait que visiter sa tombe reste une des meilleures bonnes actions. Il nous a interdit d'y faire de trops fréquentes visites."

"Mouslim rapporta de Thawbân رضي الله عنه que le Prophète صلى الله عليه و سلم a dit : [...] J'ai alors prié mon Seigneur de ne pas détruire ma communauté par une famine générale, qu'elle ne soit pas vaincue par un ennemi qui lui soit étranger et qui la détruirait en son coeur (communauté, honneur et biens). Il répondit : "Ô Mohammed, Mon jugement est irréversible : J'ai décrété que ta communauté ne sera pas détruite d'un seul coup par une famine générale, qu'elle ne sera pas vaincue par un ennemi étranger qui la détruira en son coeur, même si toutes les nations de la terre devaient se rallier contre elle. Mais les uns détruiront les autres et les uns feront prisonniers les autres."

"Al Boukhary et Mouslim ont rapporté d'Ibn Omar رضي الله عنه que le Prophète صلى الله عليه و سلم a dit "L'éloquence peut être une forme de sorcellerie."

"Ibn Jabir rapporta que d'après Ibn Abbas : [...] La fraternité en général, entre les gens, penche vers les biens matériels, ce qui ne leur est d'aucune utilité".

"An Nawawi رحمه الله rapporta le hadith suivant de AbdAllah ibn Amr رضي الله عنه : "Le Prophète صلى الله عليه و سلم a dit : "Nul parmi vous ne sera croyant jusqu'à ce que son instinct et sa passion suivent ma révélation."

"Mouslim rapporta le hadith suivant : "D'après abou Hourayra رضي الله عنه , le Prophète صلى الله عليه و سلم a dit : "Lorsque l'un de vous invoque Dieu, qu'il ne dise pas : 'Ô Seigneur, pardonne-moi si Tu le veux (incheAllah)', mais qu'il présente sa requête sur un ton décidé et qu'il montre son désir, car pour Dieu il n'y a pas de requête qui Le dépasse."

"Mouslim, Al-Boukhary et An-Nasâ'i rapportèrent d'après Abou Hourayra رضي الله عنه, que le Prophète صلى الله عليه و سلم a dit : "Un serment facilite la vente de marchandises, mais c'est une abomination s'il est utilisé comme source de profit".

"Mouslim rapporta de Joundoub ibn AbdAllah رضي الله عنه que le Prophète صلى الله عليه و سلم a dit : "Un homme dit : "Par Allah ! Dieu ne pardonnera pas à cette personne !" À celà, Dieu - qu'Il soit loué et glorifié - dit : "Qui est celui qui prétend que Je ne pardonnerai pas à cette personne ? En fait, Je lui ai déjà pardonné et fait échouer ton oeuvre." D'après la version d'Abou Hourayra رضي الله عنه, celui qui a juré était un homme pieux. Abou Hourayra رضي الله عنه dit : "Il a prononcé des mots qui ont détruit sa vie dans ce monde et dans l'au-delà". 

 

السلام عليكم و رحمة الله و بركاته

Posté par Le Message Islam à 18:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

17 juin 2018

Cacher ses Sentiments

السلام عليكم و رحمة الله و بركاته

 

بسم الله الرحمن الرحيم

 

Aujourd'hui, je partage un article découvert sur le site Salafs.com et que j'ai particulièrement apprécié...

Cacher ses sentiments

Ibn Al-Jawzî



Quiconque veut choisir un bien-aimé constate que l’être aimé est de deux sortes :

  1. une femme chez laquelle on recherche la beauté physique
  2. un ami chez lequel on recherche la beauté morale.


Si l’apparence d’une femme te plaît, examine un court moment ses qualités morales, avant que le cœur ne s’y attache fermement. Si tu trouves qu’elle est comme tu le souhaites — et le fondement de tout cela est la religion ainsi qu’il a été dit : « Mets la main sur celle qui a la religion » — penche vers elle, fais-lui des enfants, mais sois modéré dans ton penchant, car c’est une erreur que de montrer son amour à son bien-aimé. Si tu le fais, elle se montrera excessive envers toi et te causera des torts en t’incriminant, en s’écartant de toi, en t’humiliant et en te demandant de nombreuses dépenses, même si elle t’aime, car c’est ce que produit l’amour de l’humiliation et de la domination de l’autre. Autre point étonnant qui est que tu peux te conduire en fonction de la situation présente et juger par l’amour parfait, mais cela ne durera pas, et tu deviendras et resteras dominé, et il te sera difficile de t’en défaire ! Elle peut prendre le dessus sur toi par sa connaissance d’un de tes secrets, ou en prenant une grande part de tes biens.


Parmi les meilleures choses qu’on m’ait rapportées à ce sujet est qu’une servante vouait à un calife un amour profond, mais jamais elle ne le lui avait montré. On l’interrogea à ce sujet et elle dit : « Si je lui avais révélé ce qu’il y a en moi, il m’aurait maltraitée et j’en serais morte ! » Le poète a dit :


Ne dévoile pas ton amour à l’être aimé
Sinon il t’en ferait voir de toutes sortes
Un jour, j’ai dévoilé mon amour à l’être aimé
Et j’ai eu ma part de souffrances quand il m’a abandonné

De la même manière, il convient de dissimuler une part d’amour pour l’enfant, sinon il te dominerait, gaspillerait tes biens, exagèrerait, et refuserait d’apprendre et de s’éduquer. De même, si tu choisis un ami et que tu lui confies des choses, ne lui dis pas tout ce que tu as en toi, mais prends soin de lui comme tu le ferais pour un arbre qui, si ses racines sont bonnes, donne de beaux fruits lorsqu’on en prend soin. Mais méfie-toi tout de même de lui, car les choses peuvent changer, et on a dit :

 

Méfie-toi de ton ennemi une fois
Et méfie-toi de ton ami mille fois
Un ami peut se retourner contre toi
Et savoir alors parfaitement te nuire


Et si tu détestes quelqu’un parce qu’il te nuit, ne l’affiche pas car tu l’amènerait à se méfier de toi et à t’affronter, et ainsi il te combattra plus encore et rusera contre toi. Si tu le peux, tu dois lui montrer une bonne attitude, et être bon envers lui autant que possible, jusqu’à ce que son inimitié se brise par pudeur devant le fait de te vouer de la haine. Mais si tu n’en es pas capable, éloigne-toi de lui de manière convenable qui ne montre aucun préjudice. Si tu entends de lui des propos indécents, réponds-y par de belles paroles, ce qui sera plus à même de le faire cesser.

Il en est de même pour tout ce qu’on craint de dévoiler, tu ne dois pas en parler, car tu peux prononcer des mots inconvenants à l’égard du gouverneur, qui peuvent lui être rapportés et être la cause de ta perte. Ou tu peux avoir des mots à l’encontre d’un ami, et que cela soit la cause de son inimitié. Tu peux également devenir l’otage de celui qui les a entendus, et craindre qu’il ne les dévoile. La prudence consiste à dissimuler l’amour et la haine.

Il convient également de dissimuler ton âge, car si tu es âgé on dira que tu es sénile, et si tu es jeune on te méprisera. Il en est de même pour la valeur de tes biens, car s’ils sont importants on dira que tu es avare dans tes dépenses, et s’ils sont minimes on cherchera à se débarrasser de toi. Aussi, en ce qui concerne la doctrine, car si tu la dévoiles, tu n’es pas à l’abri qu’un opposant ne l’entende et décrète que tu es mécréant. Muhammad Ibn Abd Al-Bâqî Al-Bazzâr a dit :


Retiens ta langue, qu’elle soit muette sur trois choses
Ton âge, tes biens autant que possible, et ton opinion
Car pour ces trois choses tu seras éprouvé par trois personnes
Le faussaire, l’idiot et le menteur




Source : Les Pensées Précieuses

السلام عليكم و رحمة الله و بركاته

 

Posté par Le Message Islam à 12:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]