السلام عليكم و رحمة الله و بركاته

بسم الله الرحمن الرحيم

 

"Le commentaire de la Tahâwiyya"

Par Sheykh El Albani رحمه الله

Texte français et arabe

Editions Al Hadîth

Prix conseillé : 8 €

140 pages (70 en français / 70 en arabe)

 

le-commentaire-de-la-tahawiyya-dapres-al-albani

 

Je rappelle que cette rubrique est destinée à mes lectures et le jugement que je porte sur ces livres est complètement et totalement personnel. Si je partage quelques extraits avec vous, c'est surtout pour vous permettre d'avoir un aperçu avant d'acheter ce livre.

J'ai pleine conscience qu'acheter beaucoup de livres coute cher. Cependant, vous avez toujours la possibilité d'en emprunter à des frères ou soeurs. Sinon, pour info, il m'est arrivé d'acheter des livres sur Price Minister à moitié prix.

IncheAllah, je suis sûre qu'il existe plein d'astuces pour acheter à moindre prix...

Qu'Allah nous facilite à toutes et tous l'apprentissage de notre belle religion.

** Pour en revenir à ce livre, c'est un livre d'une très grande richesse, nécessaire pour affermir les bases de la religion. Il nécessite une grande concentration pour bien le comprendre (du moins à mon niveau), mais chaque page est un rappel indispensable. Je vous le conseille vivement !

Qu'Allah récompense par les plus hauts degrés du Paradis la personne qui m'a prêté ce livre.

Voici quelques extraits :

"Le Prophète صلى الله عليه و سلم a dit : "Le damné est celui qui l'est alors même dans le ventre de sa mère et le bienheureux est celui qui l'est alors même dans le ventre de sa mère". La chaîne de transmission est authentique"

"Quiconque renie quoi que ce soit des enseignements du Messager d'Allah صلى الله عليه و سلم compte parmi les mécréants, quiconque prétend connaître l'invisible également."

"Dans la sunna, on trouve qu'un seul des porteurs du Trône est si grand que la distance entre le lobe de son oreille et son épaule est équilvalente à sept cent ans de marche. Le Trône a des pieds et il est la voûte du Paradis Al-Firdaws. Tout ceci est rapporté dans les hadiths authentiques cités dans le Sharh et tout ceci invalide l'interprétation allégorique du Trône comme étant l'expression de la royauté et de l'étendue du pouvoir."

"Le marchepied (Kursi) est ce qui se trouve devant un trône. Cette parole, s'arrêtant à ibn Abbas, est authentique : "Le Kursi est l'emplacement des Pieds et seul Allah le Très-Haut connaît la grandeur du Trône".

"Le Prophète صلى الله عليه و سلم a dit : "Les sept cieux par rapport au Kursi ne sont que comme un anneau jeté dans le désert et la supériorité du Trône par rapport au Kursi est comme celle de ce désert par rapport à cet anneau". Ceci permet également d'invalider l'interprétation allégorique du Kursi comme étant la science."

"[...] les propos de Malik, lorsqu'on le questionna au sujet de la parole du Très-Haut : {Puis il s'est établi sur le Trône} et d'autres versets : "Comment s'est-il établi ?". Il répondit : "l'établissement est connu et la modalité inconnue" [...] les preuves établissent que le Trône est au-dessus des créations et qu'il n'y en a aucune au-dessus de lui [...] Allah, glorifié soit-Il, cerne tout chose et Il est au-dessus de toute chose."

"[...] celui qui se prononce sur la Parole d'Allah le Très-Haut sans science, ses propos seront contradictoires et il n'aboutira guère à une parole sensée".

Au sujet des écoles juridiques : "Plus le musulman suit fidèlement le Coran, plus il est honoré auprès d'Allah le Très-Haut. Mais plus il imite l'école, plus il s'éloigne du Coran. C'est à cela que fait référence l'auteur lorsqu'il dit : "Nul n'imite, si ce n'est un fanatique ou un sot".

"Si les sujets désirent mettre un terme à l'injustice de l'émir inique (qui est injuste), qu'ils délaissent eux-même l'injustice ! Ceci indique la voie à suivre pour mettre un terme à l'injustice des dirigeants qui "sont issus des nôtres et qui parlent notre langue".

"Saches que l'Enfer, dans l'au-delà est composé de deux feux : un qui disparaîtra et un qui est éternel et qui ne disparaîtra jamais. Le premier est le feu destiné aux pécheurs musulmans, l'autre est celui destiné aux mécréants et aux polythéistes."

"Allah S'est prescrit à Lui-même la miséricorde et s'est interdit l'injustice. Or, Il S'est prescrit et S'est interdit ce dont Il est capable, non pas ce qui Lui est impossible."

"On ne peut se passer d'Allah le Très-Haut, serait-ce le temps d'un clignement de l'oeil. Quiconque se passe d'Allah le temps d'un clignement de l'oeil a certes mécru et compte parmi les damnés."

"L'Islam se situe entre l'exagération et la négligence, entre l'anthropomorphisme et la négation, entre le fatalisme et le libre arbitre absolu, entre l'assurance et le désespoir."

 

 بسم الله الرحمن الرحيم